L'EPINE AUX BOIS

Histoire

Le village, bâti sur un haut plateau propice aux cultures, est très dispersé. Le bourg ne comprend que quelques maisons regroupées autour de la mairie et de l'église.

Son hameau le plus important est la Haute Épine, sans doute par le fait que la route départementale y passe. (et avant elle, les chemins carrossables), ce qui fait que les constructions sont venues s'y adosser. C'est d'ailleurs dans ce hameau que se trouvent la majorité des commerces du village. L'Épine-aux-Bois est un village de l'ancienne Brie champenoise qui dépendait autrefois de l'intendance de Soissons, des bailliage et élection de Château-Thierry et du diocèse de Soissons. Les seigneurs suivants ont été relevés aux archives départementales : - 1116 : Simon, chevalier de l'Épine aux Bois - 1222 : Pierre, chevalier - 1240 : Simon II, chevalier, en dernier lieu, le chevalier du Jay de Rozoy. Le 11 février 1814, le général russe Sacken s'établit au château de la Haute Épine et y fut attaqué à la baïonnette par la garde impériale de Napoléon. Les Russes furent culbutés et perdirent 3 000 hommes.